Le témoignage de Jeanne S.

mars 8, 2014
0 Comment

Le témoignage de Jeanne

La maladie de mon mari a commencé, à peu près quand il avait 67 ans. Au début, les symptômes étaient vagues, il ne trouvait pas ses mots. J’avais pris l’habitude, sans bien m’en rendre compte de finir ses phrases. Le médecin de famille consulté m’a dit : «  Il n’a plus vingt ans ! ». Je suis plutôt solide mais cette période reste un cauchemar que je m’efforce d’oublier.

Il est difficile de vivre au jour le jour avec un conjoint qu’on ne reconnaît pas. De calme et très gai, il est devenu coléreux, susceptible et violent. Il n’a jamais tapé ni sur moi ni sur son fils mais il valait mieux ne pas le contrarier. Quand le diagnostic de maladie d’Alzheimer a été fait à Montpellier, je m’étais promis de le garder à la maison. Mais il dormait très peu, j’étais bien obligée de le surveiller, la fatigue m’a perdue. Il me faisait « rabattre » au sanglier dans la maison des nuits entières. Malgré les protestations des voisins, je le laissais partir marcher assez loin, cinq à six kilomètres. Il ne s’est jamais perdu. J’en profitais pour dormir un peu. Je ne savais pas trop comment l’occuper. Avec la complicité d’un cousin auquel nous avions vendu une vigne, il a taillé la vigne croyant qu’elle était encore à lui. La taille était impeccable mais il allait plus lentement, ce qui n’était pas un problème.

Il a piqué une crise de démence, le mot me fait encore mal ; le médecin n’a pas pu le calmer et les quatre pompiers ont eu beaucoup de mal à le faire monter dans l’ambulance pour l’emmener  à l’hôpital.

Après, il n’est pas revenu à la maison. J’allais le voir presque tous les jours. Il n’était pas malheureux mais j’étais bourrelée de remords de l’avoir « abandonné ». Le seul bon côté de la maladie c’est la relation très forte que j’ai pu développer avec lui. A ce stade évolué de la maladie, seul compte l’affectif. Puisqu’il n’y a plus le quotidien à gérer avec les impatiences et les énervements, il reste la tendresse ou l’amour à l’état pur.


[top]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>